ACTUALITÉ LITTÉRAIRE

 

 

 

Le Point
16 mars 2011

 

T'as pas des tapas ?
Un livre réellement à dévorer

Encore un livre sur la déferlantes des petites bouchées ? Hombre, no ! Oscar Caballero, journaliste-écrivain, argentin et catalan, correspondant de La Vanguardia à Paris et allergique aux modes minuscules, éclaire un sujet profond souvent traité à la légère. Il passe sa vie "à manger et à bouger, à boire et à voir et à tout raconter" (...)Avant d'aborder les 120 recettes de chefs, d'Arzak à Berasategui, autant de sensibilités donc l'Espagne a le secret, on goûte un faste "food" romanesque ou "l'art de mettre les grands plats dans les petits" (...) Mais il y a bien plus à goûter dans son enquête : dates, lieux, techniques, linguistique, Histoire et histoires...L'art du comptoir vaut philosophie de vie et le plaisir est itinérant (...) Bon, t'as pas un livre sur les tapas ? Si, le Caballero !

                                      

                                                                                     Lire l'article en entier ici

 

 

DéDicaCeS

PROGRAMME DU FESTIVAL ET PLANNING DES DÉDICACES

Après le succès international de sa première édition en 2010, le Festival du Livre Culinaire réinstalle ses grandes bibliothèques au Centquatre. Du 3 au 6 mars 2011, plus de 200 éditeurs du monde entier se retrouveront à Paris pour présenter leurs livres de cuisine aux professionnels et aux passionnés de lectures gourmandes. Alain Passard, Michel Portos, Martine Camillieri, André et Arnaud Daguin, Apollonia Poilâne, Sébastien Chambru, Babette de Rozières, Michel Chasseuil, Ariane Daguin, Oscar Caballero, Sonia Ezgulian… sont quelques unes des personnalités qui dédicaceront leurs ouvrages sur le stand de leur maison d’édition.

 

Oscar Caballero et son éditeur Jean-Paul Rocher

 

Samedi 5 Mars

17 h : Oscar Caballero, Le Roman des tapas - préface de Ferran Adria (2010), Jean-Paul Rocher Editeur, stand A5

Dimanche 6 Mars

16 h : Oscar Caballero, Le Roman des tapas - préface de Ferran Adria (2010), Jean-Paul Rocher Editeur, stand A5

 

 

 

Le Roman des tapas

24.02.2011

Mezzé, tapas, antipasti : les miniatures de la gastronomie méditerranéenne

Dans la langue des seffaradins expulsés d'Espagne existait déjà le mot meze : « les tapas sont d'origine andalouse »

Puis nous voici au cœur du dispositif : l'Espagne, porte d'entrée des denrées et des mœurs d'Orient, comme le souligne Oscar Caballero dans sa passionnante somme sur les Tapas (4), notant que dans la langue des seffaradins expulsés d'Espagne existait déjà le mot meze : « les tapas sont d'origine andalouse » (5). « Tapeo » relève de la cérémonie sociale : on consomme quelques tapas avec une boisson puis on va de bar en bar, jusqu'à leur fermeture. Cette consommation itinérante qui d'après Caballero serait venue « en ligne droite des souks arabes de l'année 1000» a ses codes, son rythme, son humour.

 

Les Tapas c'est une cuisine en miniature qui anticipe la modernité des menus dégustation

Les Tapas c'est une cuisine en miniature qui reflète la diversité régionale de ses produits : anchois marinés, chipiron, Chorizo, Gambas, chiffonnade de Jambon, l'inévitable Tortilla (l'omelette espagnole de pommes de terre), les moules en escabèche et toutes variantes imaginables (6). Elle anticipe la modernité des menus dégustation. La folie actuelle des Tapas fait écho à la « bistronomie » : des bistrots qui penchent vers la gastronomie sans plomber l'addition et privilégient la qualité des produits. On les retrouve jusque dans la très haute gastronomie, comme dans la cuisine très inventive d'El Bulli, du célèbre chef Ferran Adria qui exprime à la fois la nouvelle richesse de l'Espagne et, du même coup, la fausse nostalgie de temps anciens : « les riches heures d'aujourd'hui servant à racheter un passé rance » (4), où l'on mangeait plus des « Pan con tomate » que du luxueux jambon Pata Negra. Pour Ferran Adria et sans doute pour tous les amateurs de cette gastronomie les tapas « ne sont pas seulement l'âme et le sentiment de l'Espagne dans une assiette mais une façon de vivre et de partager »

Vu sur http://jeanmarcelbouguereau.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/02/24/mezze-tapas-antipasti-les-miniatures-de-la-gastronomie-medit.html

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

SORTIE DU LIVRE D'OSCAR CABALLERO : Le Roman des Tapas avec une préface de Ferran Adrià

LA REVUE DU VIN DE FRANCE
Janvier 2011

 

Les livres du mois par Michel Dovaz

Gastronomie: Tapas y vinos
La forme culinaire la plus à la mode en ce moment ce sont les tapas. cela mérite bien 244 pages.

Lire ici

 


LE MONDE MAGAZINE

LIVRE: Avant la tournée des zincs espagnols

C'est tout sauf un guide, mais c'est pourtant le meilleur des guides pour s'aventurer aux comptoirs ibériques en quête de ce plaisir majeur de la gastronomie espagnole que sont les tapas. Oscar Caballero a connu plus d'un comptoir et connaît toutes les histoires du pulpo gallego, des patatas bravas et de la morcilla. Il en donne les recettes et les adresses avec une perspective historique et culturelle, dans une langue à nulle autre pareille. Celle d'un gourmand venu d'Argentine qui le premier à découvert Ferran Adria -présent tout au long du livre. À consulter attentivement sitôt les Pyrénées franchies.

Jean-Paul Gené

Lire ici

 


 

LE ROMAN DES TAPAS chez Jean-Paul Rocher

 


C'est à une véritable initiation que nous convie Oscar Caballero à travers ce livre, rempli
d’anecdotes autant que d’observations historiques et littéraires, sur un mode de vie qui
offre à chacun une grande liberté dans la manière de goûter les plaisirs culinaires. En
effet comme l’écrit dans sa préface Ferran Adrià «les tapas sont une façon de vivre et de partager»
qui implique un certain état d’esprit, et nous incite aujourd’hui plutôt à quitter la table. Non
pour nous séparer des autres mais les retrouver autrement. Dès lors manger debout n’a rien de
surprenant, chacun peut jouer une partition selon son humeur, sa fantaisie, qui nous entraîne dans
une profusion de mets dont le choix ne dépend plus que de nous, et passer ainsi du sucré au salé,
à l’amer…


Mais encore fallait-il pour nous faire découvrir ce phénomène, qu’un observateur privilégié en
témoigne, et qui mieux qu’Oscar Caballero pouvait nous restituer son expérience des tapas? Oscar
Caballero «les a vécus» les tapas. Depuis des années il suit l’évolution de leur consommation et
rend compte des recettes, les goûte aussi bien dans les bistrots que dans les restaurants les plus
connus.


Et il nous montre dans ce livre à quel point les tapas sont devenus, entre autres, un langage
exportable que l’on retrouve à travers le monde, et qui se conjugue dans toutes les langues.
Les nombreuses recettes qui sont contenues dans ce livre, «les rations unies», nous offrent un
éventail très varié de toutes les sensibilités culinaires espagnoles, du nord au sud, d’ouest en est,
et jusqu’à Paris aussi; les tapas sont plus que des recettes, synthèse emblématique de la création
gastronomique contemporaine, ils nous portent vers des horizons surprenants, défiant souvent
tous les codes, sans pour autant en imposer de nouveaux!
 

Préface de Ferran Adrià
Oscar Caballero dans l’espace: Buenos Aires, Rio, Lima, Ibiza, Barcelone, Séville, Madrid, Paris…
Dans les bibliothèques : quinze livres en castillan et plus de cinq en français, sans compter les guides, préfaces,
anthologies, livres d’art.
Dans les journaux, agences, magazines, internet : des milliers d’articles (science, médecine, taureaux, culture,
spectacles, gastronomie, vins...), publiés en Argentine, Pérou, Mexique, Espagne et France.
Bref, une vie à manger et à bouger, à boire et à voir… et à tout raconter.
 

JEAN-PAUL ROCHER, ÉDITEUR
http://www.jprocher-editeur.com/pages/even.htm
ISBN : 978-2-917411-34-6
39 €

 


FOOD INTELLIGENCE

Connaissez-vous Le Roman des tapas d'Oscar Caballero ?
(http://foodintelligence.blogspot.com/2010/11/connaissez-vous-le-roman-des-tapas.html)

 
Les rations Unies *
 
Oscar Caballero dispense la fluidité de l'intelligence. Avec ses mots et ses jeux (de mots) l'érudition devient digeste. A l'écouter, le monde gastronomique dans sa diachronie parait simple et comestible. 
Saviez-vous que le premier chroniqueur gastronomique n'est pas Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynièremais Aymeric Picaud, un moine français du moyen âge ? 
Le voilà aujourd'hui auteur d'un brillant ouvrage consacré aux tapas. "Une certaine façon de vivre et de partager" qui a changé la table de la haute gastronomie. Les tapas, des petits mets qui racontent de longues histoires chargée de goûts et de sentiments. un livre qui se dévore debout où bien à table. Dans tous les cas, quelques vins nature lui feront belle escorte.
Le Roman des tapas - Oscar Caballero - Jean-Paul Rocher Editeur 
 
Oscar Caballero est aussi l'auteur du livre le plus pertinent jamais écrit sur Ferran Adria et son El Bulli : Texte et prétexte à textures - El Buli - 2004 aux Editions AVE et malheureusement passé aux oubliettes.
 

En bonus une interview de l'auteur, de l'éditeur - Jean-Paul Rocher et d'Alberto Herraiz maître du Fogon et des tapas à Paris. FOGON 45 Quai Grands Augustins 75006 Paris + 33 (0)1 43 54 31 33

 


QUAND LA CUISINE FAIT DATE

PRESS-BOOK

LE MONDE 2
9 Juin 2007

Les contes d'Oscar: une large mesure d'histoire, un soupçon de jeux de mots, le nouvel ouvrage du critique gastronomique Oscar Caballero, "Quand la cuisine fait date", se grignote sans façon.
                                                                                                                       Jean-Pierre Géné

 

 

Revenir à la page d'accueil